Projets sectoriels

Répondre à des demandes particulières provenant des milieux autochtones

Les projets sectoriels correspondent à des activités de recherche et de coproduction des connaissances qui se déroulent en étroite collaboration avec les instances ou communautés autochtones partenaires du Réseau DIALOG et qui s’intègrent directement à l’intérieur de sa mission.  Pour la plupart, il s’agit de projets ayant mobilisé plusieurs chercheurs/chercheures du Réseau et plusieurs collaborateurs/collaboratrices et répondant à des demandes particulières provenant des milieux concernés.

La Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics

En décembre 2016, le Gouvernement du Québec constituait la Commission d’enquête sur les relations des Autochtones avec certains services publics au Québec (CERP), intitulée « Écoute, réconciliation et progrès ». En fonction pendant une période de 30 mois, son mandat a été d’enquêter et de documenter toute forme de traitement discriminatoire dans la prestation des services publics aux Autochtones du Québec et spécifiquement dans le cadre des services sociaux et de santé, de la protection de la jeunesse, des services correctionnels, policiers et de justice. L’objectif est de proposer des recommandations visant à corriger les pratiques ancrées dans le racisme systémique dont ont été victimes de nombreuses personnes, et ce lors des quinze dernières années. Le rapport final de la Commission a été remis au Gouvernement du Québec le 30 septembre 2019. Plusieurs chercheurs/chercheures et étudiants/étudiantes du Réseau DIALOG ont contribué aux travaux de la Commission. Chargé du secteur de la Santé et des Services sociaux, DIALOG a produit près d’une vingtaine de revues de littérature et d’analyses dans ce cadre.

La condition itinérante parmi la population autochtone au Québec

Ce projet de grande envergure a connu trois phases jusqu’à présent. Une première s’est déroulée à Montréal, une seconde à Val-d’Or et une troisième à Chibougamau. Dans tous les cas, à partir d’enquêtes qualitatives effectuées auprès des personnes autochtones et des intervenants/intervenantes qui œuvrent auprès d’elles, les efforts de recherche se sont concentrés sur l’identification des causes individuelles ayant mené à l’itinérance, les problématiques auxquelles les personnes en situation d’itinérance ont eu à faire face au cours de leur vie, et sur les étapes du processus d’itinérance.

Consultez les Cahiers ODENA

Cercle Mikinakw : mieux-être et guérison communautaire

Pour prévenir la violence envers les femmes autochtones et soutenir les familles, le Conseil des Atikamekw de Manawan, en collaboration avec l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et plusieurs autres partenaires, ont mis sur pied le Cercle du mieux-être et de la guérison communautaire Mikinakw. Le projet conduira à la création d’une nouvelle structure réunissant tous les organismes communautaires qui œuvrent auprès de la population locale et offrent des services de différentes natures en matière de violence fondée sur le sexe à Manawan. Au cours des cinq prochaines années, le Réseau DIALOG sera un partenaire privilégié de ce projet placé sous la responsabilité de madame Thérèse Niquay, directrice des services et projets communautaires au Conseil des Atikamekw de Manawan.

Historique de Femmes Autochtones du Québec : 1974-2019

Depuis 45 ans, Femmes Autochtones du Québec (FAQ) a mené de multiples batailles pour la reconnaissance du statut et des droits des femmes des Premières Nations. Les travaux qui concernent cette histoire institutionnelle ont été menés en étroite collaborations avec FAQ et visent à mettre en valeur l’action collective de plusieurs générations de femmes qui se sont succédées depuis les années 70. Ils visent également à créer une base d’informations afin que l’histoire de FAQ puisse aussi se transmettre à travers les prochaines générations.

Portrait dynamique et compréhensif de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh

Ce projet sectoriel a été élaboré dans le cadre d’une collaboration étroite des représentants/représentantes du Pekuakamiulnuatsh Takuhikan et des chercheurs/chercheures du Réseau DIALOG. Il vise la réalisation d’un portrait de la communauté de Mashteuiatsh à partir de travaux scientifiques de diverses natures offrant une perspective tant statistique qu’historique et organisationnelle. Décliné autour de trois objectifs principaux, le portrait offre non seulement une synthèse des sources documentaires existantes en fonction de thématiques préalablement identifiées de manières conjointes, mais également un recueil de données de nature qualitatives et quantitatives dans des domaines variés (santé, culture, économie, politique, etc.), le tout formant un portrait compréhensif, dynamique et intégré de la communauté actuelle.

Abinodjic : périnatalité sociale autochtone

Le projet de périnatalité sociale autochtone (désigné par le terme Abinodjic qui signifie « enfant » en langue anicinabe) développé au Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or a été mis en place grâce à une subvention de l’organisme québécois Avenir d’Enfants dont la mission est de favoriser le développement des jeunes enfants à l’intérieur de la province de Québec. Le projet Abinodjic a connu deux phases de déploiement : la première phase s’est échelonnée de 2011 à 2014; la seconde phase, qui a débuté en 2015, s’est terminée à la fin de 2018. Inspiré de la roue de la médicine et centré sur le mieux-être holistique de l’enfant, il couvre quatre champs d’action (savoirs culturels, les saines habitudes de vie, le réseau de soutien, et l’enrichissement de l’expérience parentale) qui circonscrivent l’offre de services et qui, sur le long terme, conduiront à renforcer le filet de protection des familles, accroitre la fierté identitaire, et favoriser la justice sociale et l’accès à l’égalité des chances.

aller vers le haut